Année : 2018

Chantal Caron reçoit l’Ordre du Canada

Chantal Caron reçoit l’Ordre du Canada

Saint-Jean-Port-Joli, le 16 mai 2018  — C’est à Ottawa, le 10 mai dernier, que Chantal Caron a été décorée de l’Ordre du Canada, l’une des plus prestigieuses distinctions honorifiques au pays. Son Excellence la très honorable Julie Payette, gouverneure générale du Canada, lui a remis son insigne lors d’une cérémonie d’investiture sur le site historique de Rideau Hall. Entourée de sa famille immédiate, Mme Caron s’est vue émue et touchée de recevoir ce grand honneur. « Cette distinction ne permet pas seulement d’honorer une personne, mais il met sous les projecteurs l’art de la danse, de même que mon village et ma région d’appartenance » commente-t-elle.

 

Cette reconnaissance lui a été décernée « pour ses créations artistiques mettant en valeur le patrimoine naturel et sa contribution au développement de la prochaine génération de danseurs ». Le texte suivant introduisait sa décoration :

 

« Danseuse, chorégraphe, pédagogue et cinéaste, Chantal Caron place l’environnement au coeur de sa démarche artistique. Elle est à la tête de la compagnie de danse contemporaine Fleuve | Espace danse, qui signe des créations mettant en valeur notre patrimoine naturel, particulièrement le fleuve Saint-Laurent. Elle marie chorégraphie et cinéma, créant des oeuvres touchantes dans lesquelles danseurs et éléments se juxtaposent. Impliquée dans sa communauté afin de susciter un intérêt collectif pour la nature de l’entremise de la danse et du mouvement, elle y dirige aussi depuis plus de 30 ans une école de danse. »

 

« Glace, Crevasse et Dérive », premier court métrage de Mme Caron, a été diffusé dans une vingtaine de festivals mondiaux et a remporté plusieurs prix dont celui du Best Screendance film au San Francisco Dance Film Festival en 2014 ainsi que l’Oeuvre de l’année en Chaudière-Appalaches décernée par le Conseil des arts et des lettres du Québec en 2015. Le tournage de « Prendre le Nord », prochain film de Mme Caron, débutera dès l’été prochain. Le spectacle Le Souffle de l’aube en in situ sera présenté cet été au Québec à New York et en France. L’adaptation en salle du spectacle Hommes de Vase, qui a tournée en in situ au Québec et France est aussi disponible pour une diffusion au printemps 2019.

 

Fondée il y a 30 ans, l’École de danse Chantal Caron a initié au-delà de 10 000 personnes à l’art de la danse. Sa fille, Éléonar Caron St-Pierre a repris la direction de l’école depuis janvier 2017. Mme Caron considère comme un tour de force, le fait de faire rayonner la danse de par un petit village comme Saint-Jean-Port-Joli, depuis plus de 30 ans.

HOMMES DE VASE: PREMIÈRE DE LA VERSION EN SALLE

HOMMES DE VASE: PREMIÈRE DE LA VERSION EN SALLE

Hommes de Vase est une création originale de Chantal Caron qui a tourné en version in situ à travers le Québec depuis 2015 et en France en 2017. Vous serez donc les premiers témoins de cette nouvelle génération d’Hommes de Vase, dimanche le 11 février à 15h à la Salle Edwin-Bélanger de Montmagny.

Cette adaptation scénique, créative et autonome, nous entraîne plus loin encore dans la sacrée démarche humaine.

Hommes de vase, c’est résolument un hommage à la vie en constante évolution. Cahot original et transformations multiples avec défis, affrontements, découvertes. Et tout l’éventail des relations avec la nature, soi et les autres.

À l’origine de ce spectacle captivant : mille souvenirs d’enfant qui joue dans la bouette de mer. Fascination des odeurs et textures, nouvelles et pourtant millénaires,  et toute la gamme des sensations entre dégoût et passion.

Hommes de vase, c’est cinq danseurs qui rampent et qui s’envolent entre minéral, bête et homme. C’est, avec eux, prendre la terre et l’eau à bras-le-corps, et les laisser nous habiter. Faire un avec son ombre, traverser les séismes et toucher au sacré. Et puis recommencer… de l’ombre à la lumière.

Tout cela dans une musique qui incarne viscéralement notre univers : souffle du vent, vagues et clapotis, craquements et claquements, cris de bête humaine et percussions cardiaques.

Hommes de vase, c’est, nous vous le souhaitons, un bienheureux cinquante minutes de méditation en marche.

De quoi garder l’équilibre dans notre monde qui bascule…

Articles par catégorie d’offre artistique