Un voilier d'oies sauvages traverse le bleu du ciel. Grandes voyageuses de l'éternité, leur arrivée annonce pour la chorégraphe l'effervescence du printemps. L'automne, leur départ à la frontière de l'hiver, sera un prélude au repli vers l'intérieur et le monde de l'intime.

© Fleuve | Espace danse 2021 - Tous droits réservés - Politique de confidentialité
crossmenu linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram